Le Reboisement

L’article 10 du Code Forestier statue sur l’obligation de reboisement après coupe rase.

Le renouvellement des peuplements peut se faire par :

Régénération naturelle : dans les peuplements forestiers de bonne origine et de bonne conformation, adaptés à la station et dans des conditions favorables d’obtention de régénération, les plus beaux spécimens sont conservés sur pied afin d’ensemencer naturellement la parcelle.

Après la phase d’obtention de la régénération naturelle qui nécessite des coupes d’ensemencement, secondaire et définitive; intervient la phase d’éducation des semis. Celle-ci se fait par la mise en place de cloisonnements culturaux, dégagements, dépressages et regarnis s’il y a lieu.

Régénération artificielle : Dans les peuplements non adaptés à la station sans avenir ou arrivés à maturité sans possibilité de régénération naturelle, des plants forestiers sont installés afin de constituer un peuplement homogène.

NOUVEAU  :  Les peuplements pauvres peuvent bénéficier d’aides.

Le  programme  Breizh  Forêt  Bois  (BFB)  s’inscrit  dans  le  Plan  de  Développement  Rural  Breton  (PDRB) 2014-2020 relatif à la mise en œuvre des fonds européens pour l’agriculture et le développement rural (FEADER). Parmi les dispositifs ouverts en Bretagne bénéficiant de soutiens publics pour cette période, deux d’entre eux, Breizh Forêt Bois Boisement (BFB B, aide à hauteur de 80% du montant des travaux) et Breizh Forêt Bois Transformation (BFB T, aide à hauteur de 40% du montant HT des travaux), visent à pérenniser la ressource en bois d’œuvre et à conforter l’approvisionnement de la filière de transformation régionale.

 

En Pays de La Loire, l’ADEME a mis en place un appel à projet pour contribuer au reboisement des forêts dans un objectif de production de bois d’œuvre. Les aides sont de 40% pour les travaux de reboisement, d’entretiens, la maitrise d’œuvre et les protections contre les dégâts de gibiers.