Les produits

En France, les récoltes annuelles sont de

– 21 millions de m3 de bois d’œuvre (73% résineux, 27% feuillus),
– 12 millions de m3 de bois d’industrie (57% résineux, 43% feuillus)

Bois d’œuvre, bois d’industrie et bois-énergie sont complémentaires en permettant la valorisation de toutes les catégories de bois. On peut cependant observer une concurrence entre le bois de trituration et le bois-énergie sur certains produits (plaquettes de scierie et bois de rebut).


Bois d’œuvre
 : Il est constitué de grumes destinées au sciage, déroulage, tranchage et autres usages « nobles » de la filière bois; après transformation, ces bois servent en menuiserie, charpente, caisserie, ameublement.

Bois d’industrie : Il est constitué de billons de petites sections et destinés à l’industrie de la pâte à papier et des panneaux (on parle alors de bois de trituration, plus de 95% des volumes) ainsi qu’à quelques produits moins courants tels que poteaux, bois de mines…;

Bois de chauffage : Le bois bûche est très utilisé dans nos régions. Il permet de réaliser des éclaircies dans des jeunes peuplements feuillus issus de plantation ou de régénération naturelle.

Bois énergie : Le développement de la plaquette forestière depuis quelques années permet d’envisager une extraction de ce produit de façon plus systématique. L’augmentation du nombre de chaudières sur le territoire, favorise sa commercialisation. Le feuillu et le résineux peuvent être utilisés.